Français
Tuesday 14th of August 2018

Biographie d'al-Ansari

Biographie d'al-Ansari
Jabir ibn Abdullah al-Ansari
Il est né six ans avant la déclaration de la Prophétie, de Abdoullah bin Amr de la tribu de Banou Salma, qui vivait dans la région se trouvant actuellement entre le Masjidé Qiblatein et la ville de Madina.

Son grand père Amr était un homme très riche et après son décès, Abdoullah a hérité de cette richesse. Abdoullah était très bon et charitable, à tel point qu'il en est devenu endetté

Quant ils ont entendu le message du Prophète sur l'Islam, Jabir était un jeune homme de 16-17 ans. Ils avaient déjà entendu parler de la venue d'un Prophète par les juifs dont l'influence à Madina était forte.

Jabir et son père at d'autres membres de sa famille ont accepté l'islam sans voir le Prophète (saw)

La plupart des tribus à Madina avait accepté l'Islam et une fois ils se sont réunis pour discuter de leur point de vue. Ils ont conclu qu'ils avaient besoin d'avoir le Prophète près d'eux et comme le Prophète souffrait des persécutions à Makkàh, ils voudraient l'inviter à venir s'installer à Madina et vivre avec eux. Jabir était l'un de ceux qui étaient choisis pour représenter son tribu, malgré son jeune âge.

Une fois que le Prophète est arrivé à Madina, Jabir a passé le plus de son temps avec lui, bien qu'il vivait loin de Madina.

Dans la Bataille de Badr, Jabir avait très envie d'aller se battre avec les autres, mais son père lui a refusé la permission disant que s'ils y allaient tous les deux, alors il n'y aurait plus personne pour voir ses neuves autres sœurs. L'autre raison était qu'Abdoullah avait une dette et s'ils étaient tous les deux martyrisée, cette dette resterait impayées.

Jabir est venu voir le Prophète qui a dit que si son père avait refusé, il ne pourrait y aller. Jabir était très triste. Cependant il est allé au champ de Badr pour donner à boire au Moudjàhides (Soldats) mais ne put pas participer au combat. Son père a néanmoins pris part au combat avec les 313 du Badr et est revenu sain et sauf.

Durant la bataille de Ohod, Jabir a encore été refusé de participer par son père qui lui dit qu'il sentait ne plus revenir cette fois-ci. Abdoullah Ansàri fut tué et son corps fut mutilé comme celui de Hamza. Jabir et la sœur de Abdoullah sont venus tous deux à Ohod pour s'enquérir des nouvelles et le Prophète (saw) leur présenta ses condoléances.

Jabir est venu voir le Prophète (saw) pour lui exprimer ses soucis de subvenir et voir après ses neuves sœurs et repayer la grande dette de son père. Il était aussi inquiet concernant l'âme de son père et ce qu'il lui est arrivé.

Le Prophète (saw) lui a dit qu'Allah swt a demandé à son père s'il avait un désir et son père de répondre qu'il voudrait retourner sur la Terre pour être tué encore une fois sur le chemin de l'islam. Son autre désir était de transmettre à ses enfants qu'il allait bien. Et ce fut la raison de la révélation du verset du Qour'àne suivant: "Et ne pensez pas que ceux qui ont été tué dans le chemin d'Allah sont morts. Au contraire, ils sont vivant auprès de leur Seigneur bien pourvus (3:169)

Jabir était encore soucieux sur la façon de pouvoir repayer la dette de son père. Jabir avait un chameau que le Prophète (saw) a demandé s'il pourrait l'acheter. Jabir lui dit qu'il l'en faisait cadeau, mais le Prophète (saw) a insisté pour le payer et donna à Jabir le prix qu'il avait payé augmenté de trois cinquième. Puis il redonna à Jabir le chameau en cadeau. Il lui demanda de payer la dette de son père avec cet argent.

Jabir a fait comme indiqué, mais il y avait encore beaucoup de débiteur à honorer, et il est revenu voir le Prophète (saw). Celui-ci lui a demandé s'il avait encore d'autres actifs. Jabir dit qu'il avait une petite ferme de datte. Le Prophète lui dit de l'appeler au moment où les dattes sont mûres et prêtes à être recoltées.

Quand le temps est venu, le Prophète (saw) a prié un salà'ah (namàze) près du petit tas de dattes qui ont été cueillies. Miraculeusement, tous les débiteurs ont été payés par ce revenu.

Jabir s'est marié à une dame qui s'appelait Souhaylà binti Mass-oud, qui a été avant mariée à un plus âgé que Jabir, et il (Jabir) avait besoin de quelqu'un de mature et de soigneuse pour être capable de voir après ses sœurs.

Quand le Prophète (saw) l'apprit, il a loué Jabir pour ses soucis et attentions vis à vis de sa famille et pria pour lui.

Ensuite Jabir a participé aux 18 autres batailles. Dans la bataille de Khandaq (Fossé ou Tranchée) le creusage du fossé était un travail dur et fastidieux. Jabir était parmi ceux qui l’ont creusé. Il y avait peu ou pas de nourriture et la plupart d’entre eux avaient ceinturé leur ventre à l’aide de pierres. Des larmes vinrent dans ses yeux. Il a couru à la maison pour demander à sa femme s’il n’y avait pas de quoi manger. Souhayla dit qu’il y a un peu de grain et un bébé agneau. Jabir repartit inviter le Prophète pour venir manger. Le Prophète a accepté et a annoncé que Jabir invitait tous les musulmans présents pour manger. Jabir ne savait pas comment allait-il faire pour nourrir tout ce monde, sachant qu’il n’y avait à manger que pour une personne. Le Prophète est venu et s’est servi lui-même, puis les autres.. il semblait que la nourriture ne finissait jamais et tout le monde a mangé plein le ventre !

Jabir n’aimait pas se séparer du Prophète (saw) pour longtemps. Il vivait loin de Madina et voulait déménager près du Porphète (saw). Une fois, il a entendu le Prophète dire que celui qui vient au Masjid, Allah lui accorde 70.000 çawàb (récompense) pour chaque pas et le pardon pour ses péchés. Jabir habitait loin, mais venait chaque jour au Masjid pour gagner plus de çawàb. Même plus tard dans sa vie, quand il avait perdu la vue, il continuait à venir au Masjid chaque jour.

Il fut profondément affligé par la mort du Prophète (saw) et a supporté ouvertement Imàm Ali (as) proclamant l’excellence de ahloul bayt dans les Bazars de Madina et chez les gens. Il fut vraiment respecté.

Jabir fut le premier " Zawàr " (visiteur) des tombes de shohadàs de Karbalà.

Le Saint Prophète (saw) avait prédit à Jabir qu’il vivrait longtemps et verra Imàm Mohammad Bàqir (as). Il lui a demandé de lui transmettre ses salàmes.

Il parcourais les rues de Madinas avec son âge avancé et ses yeux non voyants disant " Ayna Mohammad " (où est Mohammad) cherchant le 5è Imàm pour lui transmettre les salàmes du Saint Prophète (as). Il se débrouillait de cette façon…

Jabir est mort vers la fin de ses 90 années et est inhumé à Madayan dans Salman Park dans le faubourg de Baghdad.

latest article

      Le travail et les études
      Le Tayammum (Ablutions au moyen de la terre, du sable, etc.
      Comment Exécuter La Prière
      Quelle solution proposé-vous pour l’application du décret sur le mariage temporaire ?
      Fatwas concernant le jeûne (partie I)
      Fatwas concernant la pureté rituelle : Les toilettes
      La Procédure De Circumambulation
      Actes Interdits Pendant Ihram
      Les caractéristiques des prophètes
      Qu'est-ce que la Résurrection (al ma‘âd)?

user comment