Français
Friday 23rd of February 2018
code: 82206

Sayyed Hassan Nasrallah: « l’explosion de Saida est un début grave » de possibles attentats israéliens au Liban

Sayyed Hassan Nasrallah: « l’explosion de Saida est un début grave » de possibles attentats israéliens au Liban

Le secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah a mis en garde « l’entité sioniste de ne pas plaisanter avec l’Etat libanais qui a rejeté la demande israélienne de construire un mur sur la frontière libano-palestinienne ».

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Sayyed Hassan Nasrallah a estimé que « c’est l’entité sioniste qui est derrière l’attentat qui a eu lieu à Saida, au Liban, contre un cadre de la résistance palestinienne » le qualifiant d’ « agression contre le Liban, de violation contre la souveraineté du Liban et un début grave de possibles attentats israéliens sur le territoire libanais ».

« Je tire la sonnette d’alarme » a-t-il martelé.

S’exprimant à l’occasion du quarantième jour du décés de Fayez Moughnieh, père du martyr -commandant en chef de la résistance islamique Imad Moughnieh, sayyed Hassan Nasrallah a dénoncé l’ « annonce faite par Tillerson de garder les forces américaines en Irak et en Syrie sous prétexte d’empêcher le retour de Daech dans la région » soulignant que »l’armée syrienne et les forces irakiennes sont capables d’empêcher leur retour ».

Pour ce qui est de la venue d’un comité US de justice au Liban afin d’enquêter sur un soi-disant trafic de drogue conduit par le Hezbollah, son éminence a affirmé que « ce comité est le bienvenu, car les accusations de Trump sont de purs mensonges surtout que le Hezbollah est réputé pour ses positions fermes contre le trafic de drogue encore moins sa consommation. Le trafic de drogue est prohibé dans notre religion, en plus c’est une question d’ordre morale » notant « que ce genre d’allégations visent à  convaincre les gens que le Hezbollah est une organisation criminelle , après avoir échoué de prouver qu’il est une organisation terroriste, sachant que le Hezbollah est la plus importante force qui a affronté le terrorisme et les groupes terroristes dans la région ».

Principaux points de son discours:

Nous nous réunissons aujourd’hui pour commémorer  le décès d’un homme moujahed Fayez Moughnieh, dénommé Abou Imad, père du martyr le commandant en chef de la résistance islamique Imad Moughnieh , un père  qui a présenté toute sa famille en martyr : ses fils et petit-fils.

Qui est Abou Imad ?

Abou Imad est cet homme qui appartient à la génération de nos pères. C’est un père affectueux, un croyant, un  pratiquant , un pur , un patient , un homme qui a enduré , qui a  été testé. Un homme qui avec Oum Imad (ndlr :son épouse) ont sacrifié toutes leurs années  pour la cause pour les martyrs et ont offert tous leurs fils voire leurs petits-fils en martyr.

A ce titre, la  caractéristique exclusive d’Abou Imad  est qu’il est un père qui a présenté tous ses fils en martyrs, certes il y a des familles qui ont présenté leurs fils en martyr, sauf qu’elle gardait un fils au moins, Alors qu’Abou Imad n’a laissé derrière lui aucun fils, même son petit-fils.  Cette caractéristique  traduit un niveau de sacrifice et de patience inégalés  de la part d’Abou Imad et d’Oum Imad.

Abou Imad fait partie de la génération de nos pères, une génération de  travailleurs, de bosseurs, la génération de la pauvreté, de la discrimination, de l’injustice,  et si on revoit les circonstances de leur époque on ne peut que verser des larmes tellement la privation était injuste. Sayyed Moussa Sadr avait d’ailleurs dénoncé la ceinture de misère  qui s’étendait autour de la capitale et dans certains points.  Cette génération est venue des villages pour travailler toutes sortes de boulots, elle travaillait nuit et jour, le père comme la mère. C’est une génération qui a beaucoup enduré  les difficultés de la vie pour assurer à leurs enfants – c’est-à-dire ma génération – la nourriture, l’éducation et le vêtement. Dans nos hadith , ces pères et ces mères sont comme des moudjahidines , car ils souffrent pour assurer à leurs enfants tout ce dont ils ont besoin.. Ces gens-là ont réussi à assumer leurs responsabilités et Abou Imad en faisait partie..

La génération d’Abou Imad était aussi celle des parents éducateurs, qui guidaient leurs enfants, les conseillaient, leur parlaient et discutaient avec eux. Si notre génération est plus éduqué, croyante et déterminée. c’est grâce à la génération de ces pères comme Abou Imad..

Je m’adresse à la génération future qui doit assumer ces responsabilités face à la révolution de la communication qui bouleversé les habitudes au point que plus personne ne parle avec personne, les enfants passent leur temps sur leur mobile et discutent  avec je ne sais qui des heures des heures, et donc les familles ne communiquent plus entre elles..

Cette génération a soutenu la résistance : ses pères et mères ont ouvert les portes à la résistance, une partie a encouragé ses enfants et   si une autre n’a rien fait au moins elle ne s’est pas opposée à la résistance, et cette particularité est toujours dans notre génération et dans la  future..

Un mot sur son testament : Abou Imad a demandé d’être enterré dans son village natale et non auprès de son fils et de son petit-fils dans le cimetière des martyrs. Et la raison, parce qu’il voulait que ses filles et ses sœurs ne coupent pas leurs liens avec leurs racines et viennent le visiter dans leur village d’origine.

J’en profite à travers le testament d’Abou Imad , qui peut servir de testament culturel pour attirer  votre attention sur le risque d’une rupture avec notre patrimoine, nos origines. Surtout que notre génération et celle futur est née dans la banlieue de Beyrouth,  et donc le testament d’Abou Imad pourrait servir de base pour renouer avec nos origines et encourager les gens à retourner vivre dans les villages, surtout avec les problèmes issus de la surpopulation urbaine, du trafic routier, de la question des déchets, mais aussi de la débauche, de la criminalité . Il faut un plan pour assurer ce retour aux villages, il faut que le gouvernement mette en place un plan de décentralisation afin de créer des emplois dans les villages, car la province peut offrir beaucoup de solutions à tous nos problèmes quotidiens sans compter que la vie en province entraine  des conséquences positives au niveau de notre santé..

Liban

1-Les accusations US contre le Hezbollah

Ces dernières semaines des accusations américaines ont été formulées contre le Hezbollah selon lesquelles il conduit un trafic de drogue. Suite à ces accusations, un comité d’enquête US compte se rendre au Liban ( à moins qu’il soit déjà là)   pour rencontrer des responsables libanais et enquêter sur la relation du Hezbollah avec ce genre de trafic  .

Or, pas seulement les USA ont lancé ce genre d’accusations mensongères, mais aussi en France , il y a eu ce genre d’idées. J’assure fermement que ce sont des allégations et des accusations injustes surtout que  le Hezbollah a une position religieuse et morale ferme concernant la drogue. Trafic ou consommation de drogue , dans les deux cas  , l’Islam l’interdit et le prohibe . Je dirai même plus,  certains ont prétendu que le trafic de drogues avec l’ennemi israélien est licite car cela détruit la société ennemie. Or, nous affirmons que même le trafic de drogue avec l’ennemi est interdit.  C’est une question morale et religieuse.

Auparavant, j’ai évoqué que le Hezbollah ne pratique aucun commerce halal, non pas, parce que le Hezbollah est contre le commerce, au contraire, mais la règle au sein du Hezbollah est que nous n’exerçons aucune activité de financement ou d’ investissement pour éviter justement la question des sanctions ou toute forme de pressions et donc nous n’avons pas de sociétés commerciales ou des sommes dans des banques.

Plus encore, aprés la victoire en Irak et en Syrie,  le Hezbollah n’a aucun projet d’investissements ou de commerce dans ces pays. Cela dit, il existe des hommes d’affaires qui sont affectueusement liés au Hezbollah mais qui ont leur propre projet de commerce  et travaille à  titre personnel dans le monde des affaires ou des investissements.

Pour ce qui est des accusations US concernant un trafic de drogue, elles s’inscrivent dans le cadre de la guerre contre le Hezbollah. Je rappelle à ce titre que Feltmann  a dépensé 500 millions de dollars pour éloigner les jeunes du Hezbollah. Les américains ont tenté de convaincre le monde que le Hezbollah est une organisation terroriste mais ils ont échoué car le Hezbollah a prouvé qu’il était la plus importante force qui a lutté contre le terrorisme et qui a affronté les groupes terroristes dans la région.

Après leur échec, ils n’ont pas trouvé mieux que de présenter le Hezbollah comme une organisation criminelle , ce qui est différent de l’organisation terroriste. Une organisation criminelle signifie  que nous volons des voitures, nous trafiquons de la drogue etc.. Parfait, qu’ils viennent au Liban, le comité est le bienvenu.

Cela dit, nous espérons que les gens que ce comité comptent rencontrer  restent honnêtes et ne mentent pas à nos dépens, nous connaissons ceux qui nous aiment et ceux qui nous ne nous aiment pas.

2-la frontière libano-palestinienne

Il y a 13 points conflictuels sur la frontière libanaise avec l’ennemi israélien sur le territoire palestinien occupé, car nous estimons qu’il n’existe pas de territoire israélien puisque nous ne reconnaissons pas Israël.   Récemment l’ennemi israélien a fait savoir aux forces de l’UNFIL qu’il compte construire  un mur tout le long des 13 points  conflictuels, l’UNIFIL en a informé l’Etat libanais qui a répondu fermement à l’UNIFIL par un non catégorique. L’UNIFIL en a informé l’entité sioniste qui n’a toujours pas répondu.  L’armée libanaise s’est dite prête à tout pour s’opposer à l’entité sioniste sur ce sujet. L’armée Et aujourd’hui, je confirme que  le Hezbollah se tient aux côtés de l’Etat libanais , derrière l’armée libanaise et donc, les israéliens doivent  prendre au sérieux les mises en garde de l’Etat libanais, ils ont intérêt à ne pas plaisanter dans cette affaire.

3-la normalisation avec Israël : le film de Spielberg

Les limites de la  normalisation avec l’ennemi israélien pose problème  au Liban, c’est pourquoi j’appelle à en débattre calmement au sein du parlement ou au sein du gouvernement. Car la question qui se pose qu’est-ce que la normalisation ?  Sachant que le Liban s’est engagé à ne pas normaliser ses relations avec l’ennemi. Cette question doit être clarifiée afin d’éviter tout débordement.. Ainsi, par exemple, sous le titre de la liberté de l’expression artistique, de l’art,  un  cinématographe libanais risque de se rendre en Israël, se voit accorder un visa de l’ambassade israélienne  pour faire un film en Palestine occupée. Puis retourne au Liban et projette son film, si ce n’est pas cela une normalisation que reste-t-il de la normalisation avec l’ennemi israélien ??

Nous ne sommes pas  contre l’Art, ni contre le cinéma, ni contre le tourisme, sauf que la décision de la normalisation est une décision qui concerne l’Etat libanais et non le Hezbollah..

Sur cette base, le Liban en tant que membre de la Ligue arabe, se doit de respecter ses engagements auxquels il s’est lié dans l’organisation, notamment le fait de ne pas normaliser ses relations avec l’ennemi israélien. De ce fait,  il existe au sein de la Ligue, un comité de boycott arabe chargé de relater toutes les compagnies qui travaillent avec l’entité sioniste, comprenant 14 pays arabes, dont le Liban et la Syrie. Ce comité a dressé une  liste noire sur laquelle figure le nom  d’un cinématographe américain Steven Spielberg, qui a réalisé un film intitulé The Post et qui évoque les coulisses de la guerre du Vietnam . Le film ne pose pas problème, mais ce cinématographe est inscrit sur la liste du comité de boycott arabe car ce Steven a affirmé  son   soutien à Israël en 2006 dans sa guerre contre le Liban. Pire, il a offert un million de dollar de sa fortune personnelle pour Israël.  Autrement dit, quand le libanais achète un  billet pour voir ses films,  cet argent sera versé à Israël. Le comité de boycott   a pris cette décision pour le Liban,  car ce Steven a soutenu la guerre israélienne qui a tué nos enfants, nos villes, nos routes.

Si mes informations sont fausses, corrigez moi, je répète nous ne sommes pas contre l’Art, ni contre le tourisme, ni contre le cinéma, mais ne mélangeons pas les choses encore moins ne les banalisons point.

4-l’explosion de Saida

Il y a quelques jours, une explosion a visé un cadre de Hamas à Saïda, au Liban-sud. Les autorités libanaises qui enquêtent sur cette affaire n’ont pas encore annoncé officiellement que c’est l’ennemi israélien qui derrière cette explosion, sauf que tous les indices indiquent que c’est Israël qui en est l’auteur.

On espère qu’après l’annonce officielle, l’Etat libanais confirme qu’il s’agit d’une agression contre le Liban, une violation de sa souveraineté,  même si la personne visée est un palestinien. Il s’agit d’un début dangereux et grave de possibles attentats israéliens sur le territoire libanais et qui s’inscrit dans le cadre des réunions du comité ministériel restreint israélien, discutant de la situation du front nord d’Israël.

Des questions s’imposent : Israël va-t-il décider de recommencer ses attentats contre Liban ?  Le Liban risque-t-il de redevenir un foyer de services de renseignements pour les israéliens pour  y commettre des crimes ? Réponse : pas question.  Je tire la sonnette d’alarme, c’est un attentat très grave et un début très grave envers lequel le gouvernement libanais doit assumer ses responsabilités.

Imaginez qu’un attentat ait lieu à Haïfa contre un israélien et que des indices accusent l’implication du Liban.  A votre avis, comment réagirait Netanyahou ?  Et donc le gouvernement libanais doit réagir et s’opposer à toute agression israélienne contre le Liban.

5-les élections

Nous sommes entrés dans la période des élections, je laisse cette question pour les semaines à venir dans une émission télévisée.

Juste un mot, sur des rumeurs qui circulent selon lesquelles certains libanais  veulent saboter les législatives ou du moins les ajourner. Je confirme qu’il n’y a personne au Liban qui veut saboter ou ajourner ces élections. Tout le monde veut que ces élections se tiennent en leur date prévue. Dans ce pays, nul ne  peut isoler personne et les expériences du passé le prouvent. Or la loi électorale offre à tous la chance  d’être représenté, nous refusons même que ceux qui nous considèrent comme leurs rivaux d’être isolé

SITUATION REGIONALE

Ce qui s’est passé récemment prouve le bon sens de nos mises en garde contre les objectifs des USA dans la région.   Tillerson a affirmé-je souligne c’est Tillerson qui s’est exprimé et non Trump par ses Tweets- que les forces américaines resteront en Irak et en Syrie. Pourquoi rester, alors que les USA ont déclaré le contraire quand ils ont créé la coalition antidaech !! Tillerson explique que les forces US resteront en Irak et en Syrie afin d’empêcher le retour de Daech..

Parfait ! je rappelle que les USA ont créé Daech pour trouver un argument pour rester dans la région surtout en Irak, là où ils ont été renvoyé, où le peuple irakien a refusé d’accorder une immunité aux soldat américains et autres privilèges..

Aujourd’hui, ils prouvent que Daech n’est qu’un argument pour pouvoir justifier leur présence en Syrie et en Irak.   Or, le monde sait que les USA ont créé Daech, de l’aveu de Trump !

Je dis aux USA vous voulez que Daech ne retourne pas, alors  demandez à vos allies régionaux de cesser de lui fournir des armes ou des sommes d’argent , demandez aux pays  dans la région de cesser de lui offrir des facilités. Les   syriens sont capables d’empêcher Daech de retourner dans la région, de même les irakiens.

Damas  a annoncé sa position sur cette question, quand à l’Irak, on ne sait pas ce qui s’est passé. On ne sait pas si les USA ont  imposé leurs bases aux irakiens …

La montée du racisme, de l’arrogance, de la grossièreté,  de l’oppression de la part de l’administration de Trump a atteint un  niveau intolérable. On connait l’opinion de cette administration envers les musulmans, Trump insiste à qualifier le terrorisme d’islamique, il ne parle pas de terrorisme takfiriste ou de wahhabite. Il vise ainsi tous les musulmans et insulte des milliards de musulmans. Jamais nous n’avons accusé les chrétiens de terrorisme pour les  bombes atomiques américaines jetées sur Hiroshima, parce que les chrétiens n’ont rien avoir avec. Mais Trump est allé plus loin, il a insulté les états africains et Haïti, il a insulté leurs peuples.

L’administration américaine poursuit sa politique d’enterrer la cause palestinienne. Après la décision d’alqods, le peuple palestinien a eu droit à la décision américaine de suspendre son aide à l’UNRWA. Le discours de Trump confirme que des pressions arabes sont exercées sur les palestiniens   pour accepter les miettes.

Le pari reste sur le peuple palestinien qui n’a pas cessé d’affronter l’occupation israélienne, ce peuple a refusé l’affaire du siècle la qualifiant de gifle du siècle, une gifle à des milliards de musulmans.

latest article

  Les réalisations de la révolution islamique en Iran depuis quatre décennies
  Bahreïn viole à plusieurs reprises les droits des dissidents dans un mois
  Les Iraniens commencent la marche nationale pour la victoire de la révolution
  Rohani souligne l'échec des complots américains contre l'Iran
  Une mosquée turque attaquée en Allemagne
  Les Etats-Unis emmènent Daesh en Afghanistan pour justifier sa présence
  Nigeria : la libération du cheikh Zakzaky entre les mains des USA et d’Israël
  Bpifrance se prépare pour accompagner les entreprises en Iran
  Deux missiles d’Ansrallah touchent les positions de la coalition saoudienne au Yémen
  5 villages libérés près d’Alep

user comment